Project Milenial featuring news blogs and tutorials Adjustable Beds – Not Just For The Elderly! How A Dermatologist Can Help With Acne Problems Aromatherapy And Kids Amazingly Simple Skin Care Tips For People With Acne
Algérie-Niger : la conférence de presse de Belmadi en points - Média Foot dz
lun. Nov 29th, 2021

Média Foot dz

Toute l'actualité du football

Project Milenial featuring news blogs and tutorials Adjustable Beds – Not Just For The Elderly! How A Dermatologist Can Help With Acne Problems Aromatherapy And Kids Amazingly Simple Skin Care Tips For People With Acne

Algérie-Niger : la conférence de presse de Belmadi en points

5 min read

Sujets divers abordés par le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi, lors de la conférence de presse tenue jeudi au Centre technique national de Sidi Moussa (Alger):

HOMMAGE : Avant le début de ce rendez-vous avec les médias, Belmadi a tenu à rendre hommage à deux anciennes figures footballistiques, décédées récemment, et à souhaiter prompt rétablissement à d’autres : “J’étais touché par la disparition de Redouane Arif et Rachid Dali, ancien joueur de la JSK, que Dieu les accueille dans son vaste paradis. Je profite de l’occasion pour souhaiter prompt rétablissement à Abdelhamid Zouba, mon premier entraîneur en sélection, à l’ancien gardien de but Mehdi Cerbah et à Habib Benmimoune”.

CRITIQUES : Critiqué à l’issue du match nul concédé à Marrakech face au Burkina Faso (1-1), lors de la 2e journée des éliminatoires du Mondial-2022, Belmadi semble les ignorer : “Nous avons atteint un tel niveau de non-sens, de coups bas, que je ne fais plus attention, je suis focalisé sur les éliminatoire de la Coupe du monde. Que chacun prenne sa responsabilité, je compte d’abord sur Allah et sur mes joueurs pour aller jusqu’au bout”.

ARBITRAGE : Belmadi a préféré ne pas évoquer le point de l’arbitrage, souvent contesté : “L’équipe nationale n’est pas celle de Djamel Belmadi, je suis une partie intégrante. Je préfère me concentrer sur les prochains matchs. Je n’ai pas envie de parler de ça, ça ne me plait pas de parler de l’état de la pelouse ou de l’arbitrage”.

NIAMEY : Objet de changements de date et d’horaire à plusieurs reprises, le second match face au Niger, fixé au mardi 12 octobre au stade de Niamey (17h00), a également été abordé par le coach national : “Quand on n’a pas la possibilité d’intervenir, de changer les choses, on ne peut rien faire. Je n’ai pas le pouvoir pour faire changer les choses. Chacun doit assumer ses responsabilités”.

FAF : Belmadi a refusé de revenir sur la “crise” qui secoue la Fédération algérienne (FAF), dont la dernière réunion du Bureau fédéral s’est déroulée cette semaine en l’absence de plusieurs membres : “Il n’y a pas lieu de polémiquer, ce n’est pas ce qu’on recherche aujourd’hui. Que chacun assume sa responsabilité”.

SOUTIEN : Belmadi est revenu brièvement sur la motion de soutien des membres du Bureau fédéral, avant que le communiqué de la FAF ne soit modifié : “Ce n’est pas important pour moi. Je remercie les membres du BF, mais le plus important est de soutenir l’équipe nationale”.

BRAHIMI : non convoqué lors des derniers stages des champions d’Afrique, le milieu offensif d’Al-Rayyan (Qatar) Yacine Brahimi, fait encore partie des plans de Belmadi : “C’est un joueur qu’on n’oublie pas, on le suit. Il figure sur la liste élargie. C’est un élément important pour nous. Il peut encore donner pour la sélection”.

LAGHA : Belmadi a tenu à saluer la décision du jeune attaquant de l’Olympique Lyon (France) Yannis Lagha, qui a préféré rejoindre la sélection nationale des U18 au détriment de l’équipe de France : “Je lui tire chapeau. J’ai souvent cité cet exemple. Nous n’avons jamais eu un joueur qui a choisi l’Algérie en étant sélectionné en même temps en équipe de France. C’est un cas unique. Je lui souhaite beaucoup de réussite que ce soit en sélection ou bien en club”.

FARES : le coach national s’est dit content du retour du défenseur du Genoa (Italie) Mohamed Farès, après avoir souffert de pépins physiques : “Très content pour son retour en sélection, il avait souffert d’une blessure. Il est très heureux de nous avoir rejoints, il n’a que 25 ans, et a envie de bien faire. Il arrive à un point nommé avec la situation de Bensebaïni. Il sera d’un apport non négligeable”.

DEFAITE : Belmadi dit ne pas avoir une pensée à une fin de série d’invincibilité qui a atteint la barre de 29 matchs sans défaite : “Je ne pense pas à une fin de notre série. Nous devons rester concentrés et impliqués dans notre travail. On fait en sorte de ne pas connaître cette défaite le plus loin possible, la défaite a un goût amer, je ne veux pas la connaître avant un bout de temps”.

ORAN : Belmadi a écarté d’ores et déjà la possibilité de jouer au nouveau stade d’Oran lors des prochains matchs : “Il faut d’abord une inspection de la CAF, on ne peut pas jouer à Oran pour le moment. Il n’a pas encore été livré”.

BENRAHMA : Belmadi a évoqué le cas de l’attaquant de West Ham (Angleterre) Saïd Benrahma, dont le rendement en sélection a été souvent critiqué : “Il n’est pas satisfait de ses performances, je ne suis pas satisfait aussi, sur le plan des statistiques. Il travaille pour changer les choses. J’ai confiance en lui, car il a de la qualité. Il doit se lâcher. Il est dans un championnat où il doit être performant, et faire en sorte d’être un élément indispensable au sein de l’équipe nationale comme Belaïli. Il y a des joueurs qui performent en sélection et non pas en club, et vice-versa. Des présidents de club m’ont appelé en se demandant pourquoi tel ou tel joueur est performant en équipe nationale et non pas chez eux”.

MONDIAL : Belmadi s’est dit contre l’idée d’une Coupe du monde chaque deux ans, comme souhaité par le président de la Fifa Gianni Infantino : “Un Mondial chaque deux ans perdrait de son goût, de sa rareté, comme les Jeux Olympiques. Ce ne serait pas une bonne idée. J’ai discuté avec Mahrez sur le sujet et m’a dit qu’il était prêt à jouer le Mondial chaque six mois (rires)”.

APS