Project Milenial featuring news blogs and tutorials Adjustable Beds – Not Just For The Elderly! How A Dermatologist Can Help With Acne Problems Aromatherapy And Kids Amazingly Simple Skin Care Tips For People With Acne
Barry Demba ouvre son cœur à MediaFootDz : "La JSK reste une partie de ma vie et je ne pardonnerai jamais Hassan Hamar !" - Média Foot dz
dim. Jan 23rd, 2022

Média Foot dz

Toute l'actualité du football

Project Milenial featuring news blogs and tutorials Adjustable Beds – Not Just For The Elderly! How A Dermatologist Can Help With Acne Problems Aromatherapy And Kids Amazingly Simple Skin Care Tips For People With Acne

Barry Demba ouvre son cœur à MediaFootDz : “La JSK reste une partie de ma vie et je ne pardonnerai jamais Hassan Hamar !”

3 min read

Joint sur messenger, l’ancien axial de charme des Canaris, Barry Demba, a répondu à coeur ouvert à toutes les questions de Media foot. Dans cet entretien exclusif, le Malien nous parle de son passage à la JSK, de la Kabylie et nous révèle avec beaucoup d’amertume une affaire qu’il avait eu avec l’ancien president de l’ESS, Hassan Hamar. Demba a aussi abordé d’autres sujets. C’est vraiment croustillant. Découvrons ensemble ses déclarations ci après.

“Mon passage à la JSK restera gravé à jamais dans ma mémoire, . Ce club m’a tout donné que ce soit sur le plan sportif, financier, qu’humanitaire.

Les supporters de la JSK sont et resteront les meilleurs supporters en Algérie . Ils m’ont accueillis avec beaucoup d’amour et de fraternité. Ils constituent la vraie force du club.

À la JSK, on sent qu’on joue dans un grand club professionnel . Hamdoullah j’ai laissé mon empreinte avec ce géant d’Afrique, à la clé un titre de champion d’Algérie saison 2007/2008 avec des joueurs de grande classe, à l’image de Hemani paix à son âme, Chaouchi, Coulibaly…

Le match face à Al Merrikh en coupe de la Confédération (3-0) reste mon plus beau match sous les couleurs de la JSK.

Il y avait une clause dans mon contrat, qui stipulait que si je venais à décrocher un contact avec un club étrange, je partirais tout en bénéficiant de 10% de l’argent du transfert . Mais cette clause n’a pas été respecée par le président Hannachi jusque lorsque j’ai tout conclu avec Al Hilal du Soudan, il ne pas versé mes 10% Le président Hannachi n’a pas respecté l’engagement, je ne lui tient pas tient pas rancune.

Je ne pardonnerai jamais à Hassan Hamar pour le mal qu’il m’a fait lorsque j’étais à Setif.

Il m’a résilié mon contrat au moment où j’ai contracté une blessure du ligament . Aussi au lieu de me payer mes 6 mois de salaires pour soigner ma blessure, il ne m’a payé qu’un seul mois . Franchement il m’a abandonné avec la complicité d’un agent algérien qui s’appelle Achouri . Ce dernier a pris l’argent sans défendre mes droits . Sincèrement. j’ai senti une méchanceté gratuite alors que j’ai joué comme un professionnel dans cette équipe. Hassan Hamar m’a détruit au sens propre du mot et ne lui pardonerai jamais.

Je songe à devenir un agent de joueurs à l’avenir et je souhaite de tout mon cœur être là pour la JSK et aider ce club avec des joueurs de grandes qualités.

La Kabylie me manque tellement . Je suis toujours l’actualité de la JSK car elle reste un partie de ma vie et je souhaite un jour venir et pourquoi pas m’installer avec les Kabyles.

Je profite de l’occasion pour passer un grand bonjour à tous les supporters de la JSK . J’espère qu’ils font le confinement dans cette période crucible. Je les embrasse et je leur souhaite que du bonheur et de la joie.”