Project Milenial featuring news blogs and tutorials Adjustable Beds – Not Just For The Elderly! How A Dermatologist Can Help With Acne Problems Aromatherapy And Kids Amazingly Simple Skin Care Tips For People With Acne
La JSK, une référence tactique historique. - Média Foot dz
jeu. Déc 2nd, 2021

Média Foot dz

Toute l'actualité du football

Project Milenial featuring news blogs and tutorials Adjustable Beds – Not Just For The Elderly! How A Dermatologist Can Help With Acne Problems Aromatherapy And Kids Amazingly Simple Skin Care Tips For People With Acne

La JSK, une référence tactique historique.

3 min read

Lors des années 80, la JSK était une vraie référence de football en Algérie, non seulement grâce à ses titres rafflés pendant cette période, mais aussi pour sa qualité de jeux qui était une vraie révolution.

Lors de la saison historique 1985/1986, la JUMBO JET était nettement en avance par rapport les autres équipes Algériennes, grâce à son 4/3/3 fétiche, avec un milieu royal composé d’un vrai demi défensif, Abdeslam en l’occurrence, un relayeur de très grande qualité qui était le capitaine Ali Fergani, et un brillant meneur de jeux, Bahbouh en l’occurrence.
En attaque, la JSK disposait de deux ailiers avec des caractéristiques différentes, en effet, Ali Bellahcene, surnommé Tchipalo, était un ailier droit très technique qui participait dans l’animation de jeux, tandis qu’à gauche, il y avait un baroudeur nommé Djamel Menad, qui avait cette possibilité de repiquer dans l’axe pour créer le surnombre et supplier l’avant centre Nacer Bouiche, sans oublier le rôle des deux latéraux, Sadmi à droite et Larbes à gauche, qui ont souvent fait la différence.
Sur le plan tactique, la JSK jouait avec un bloc souvent avancé et exerçait un pressing haut sur ses adversaires, et l’application de la stratégie de défense avancée, menée par un grand Rachid Adghigh en libéro, qui avait cette possibilité de très bien mener cette fameuse tactique d’hors jeux, tout en assurant la couverture en compagnie de son coéquipier historique, Dahmane Heffaf.
Ce ne fut nullement pas la seule saison ou la JSK jouait d’une telle manière qui sortait du lot, en 2000/2001, et après la blessure de l’avant centre recruté du MO Constantine, Lotfi Sahraoui, la JSK était à la recherche de son vrai tueur. L’entraîneur qui avait commencé cette saison là, Nadjme Eddine Belayachi a essayé Mounir Dob et même Brahim Zafour en pointe. Mais après l’arrivée du duo Khalef-Sandjak, l’équipe a connu une vraie révolution tactique, avec l’utilisation de Mohamed Reda Abaci comme faux numéro 9, comme ce fut le cas de plusieurs grandes écoles de football qui ont utilisé ce système par le passé et même par la suite, à l’instar de l’AS ROME de Spaletti qui a utilisé le légendaire capitaine Francesco Totti dans cette position, et le philosophe Pep Guardiola qui a misé sur Lionel Messi dans ce registre entre 2009 et 2012.

La JSK jouait déjà avec ce système, dans le cadre d’un 4/3/1/2 qui se transformait en 4/3/3, vu le positionnement de Mohamed Reda Abaci qui était non seulement le meneur de jeux mais l’homme qui se postionnait dans l’axe des défenses adverses, soutenu par l’un des deux ailiers, Moussouni et Dob, et les deux milieux relayeurs avancés, Bendahmane et Nazef. La JSK était une vraie machine offensive cette saison là, avec des statistiques impressionnantes et une coupe de la CAF brillamment remportée.

Lors de la saison sportive 2007/2008, qui fût la dernière année qui a vu les Canaris remporter le titre de champions d’Algérie, l’entraîneur Moussa Saib a surpris plus d’un à l’époque en adoptant un 3/4/3 très offensif, à domicile et même à l’extérieur, en se basant sur un excellent trio défensif composé de Demba à droite, Khedis en libéro et Zafour à gauche.
L’équipe avait réalisé d’excellentes prestations et a enregistré beaucoup de victoires à domicile et à l’extérieur avec des scores historiques, et un football plaisant à la clé. Et en dépit du retour au système classique 4/3/3 par la suite en fin de la phase aller, ce système est resté gravé dans les mémoires des fans de la JSK qui ont été régalés dans cette phase aller, d’une saison sportive très réussie.

Les Canaris ont été souvent une référence, sur tous les plans, y compris le registre tactique, et il faut dire que le passage de grands entraîneurs et des footballeurs de très grande qualité a beaucoup aidé le club pour avoir une telle réputation.

KHALED MAZOUZI – ALI AIT SI AMER